#MinuteBookish avec Emilia Adams

Emilia Adams (auteur).jpg

Emilia Adams, auteure de Hate me ! That’s the game ! et publié chez So Romance, m’a fait l’honneur de répondre à mes questions par le biais de cette interview écrite. Si comme moi, vous souhaitez en apprendre plus sur son activité et sur la personne qui se cache derrière l’auteure, c’est par ici 😉

∴ TOI

  • Parle-nous de toi en quelques mots ?

Je ne suis pas très fan pour parler de moi, mais je vais faire un petit effort. J’ai 36 ans, bientôt 37 (je n’ai pas cet âge-là dans la tête) et je suis maman de trois enfants. Je viens du nord de la France, tu sais chez les ch’tis où l’on mange de bonnes frites ! J’aime papoter avec ma meilleure amie autour d’un cappuccino et de viennoiseries. Mais surtout j’adore écouter mon chanteur favori : Julian Casablancas à fond dans ma voiture. J’aime également faire de nouvelles rencontres. Je suis de nature très sociable.et quelquefois un peu fofolle dans ma tête. Non, je déconne. J’ai simplement la joie de vivre.

  • As-tu d’autres passions en dehors de l’écriture ? Lesquelles ?

La musique, j’ai fait de la clarinette pendant 8 ans.
La pâtisserie, j’adore confectionner de beaux gâteaux.

Voyager, la photographie, tout ça j’aime.

∴ TA VIE D’AUTEUR

  • Comment t’es venue l’envie d’écrire ?

Quand j’étais ado, j’adorais écrire. J’écrivais des histoires sur des cahiers de brouillon, le soir dans mon lit. Je voulais déjà être écrivain à cette période-là, mais je savais que le parcours ne serait pas si facile. J’ai laissé tomber. Je me suis consacrée à mes études (commerce). Puis, il y a quelques années, j’ai eu l’envie de réécrire. J’ai fait pas mal d’essaies jusqu’à ce que je propose Hate me ! That’s the game à des ME.

  • Quel est ton genre littéraire de prédilection ? Envisages-tu d’en essayer d’autres ?

Toutes les romances et le fantastique.
Je vais rester sur la romance, car même si j’adore le fantastique, je ne pense pas être capable d’écrire ce genre de littérature.

  • Comment t’organises-tu pour écrire ? As-tu un rituel ?

J’écris souvent le matin et un peu le soir. En après-midi, un peu moins, car je travaille. Le matin dans ma cuisine et le soir sur mon canapé face à la télé.

  •  Comment s’est passé le parcours de l’écriture à l’édition ?

Ça n’a pas été très compliqué. J’ai proposé mon manuscrit à plusieurs ME. Deux m’ont donné un avis favorable. J’ai eu un peu de mal à y croire (oui, j’ai un très gros manque de confiance en moi). Soromance m’a proposé un contrat. J’ai signé puis ça s’est passé très vite. Les éditrices ont fait un travail remarquable. C’est une ME géniale !

  • Peux-tu nous présenter en quelques lignes ton roman ?

En rencontrant son idole, elle tombe sous le charme de l’homme derrière la musique…

Aileen n’en revient tout simplement pas : après avoir répondu à une annonce sous l’emprise d’une bière bon marché, elle va enfin réaliser son rêve… Rencontrer Evan, chanteur de Black Devils ! En bonne fan, elle est folle amoureuse de lui. Toutefois, arrivera-t-elle à charmer le jeune homme qui, en plus d’être beau, sexy et ténébreux, s’avère être fiancé ? Bien que les chances soient minces, Aileen est prête à tout ! Son secret : une bonne dose de provocation, un soupçon de folie, le tout saupoudré de rock’n roll !

J’avoue, j’ai eu la flemme, j’ai recopié le résumé de la quatrième page de couverture.

  • De qui/quoi t’inspires-tu pour créer tes personnages, ton histoire ?

Je me suis inspirée de mes groupes fétiches, The Strokes, The Voidz dont le chanteur est Julian Casablancas. J’ai regroupé toutes leurs chansons, j’ai traduit tous les titres et ensuite j’ai monté un plan pour en faire une histoire. Mon histoire n’a rien à voir avec les textes de leurs chansons. Il y a quelques références à Julian Casanblancas dans Hate me, comme par exemple les « Velvet Underground », un de ses groupes préférés, la peinture (il a fréquenté une artiste peintre) et le mannequinat (son père était le fondateur de l’agence Elite).

Oui, je sais, je suis méga fan de lui !

  • As-tu d’autres projets en cours d’écriture ?

Oui, j’écris la deuxième partie de Hate me, qui sera bientôt terminée et j’ai d’autres idées. Trop d’idées… ma tête va exploser !

∴ TON PORTRAIT CHINOIS, si tu étais…

• Un livre : Alice au pays des merveilles (aventureuse, curieuse, rêveuse)

• Un film : Bienvenue chez les ch’tis. (Bah oui, je suis du nord, hein !)

• Une chanson : Diamonds (Rihanna). Je ne m’appelle pas Kévin, mais j’aime offrir des paillettes dans la vie des gens.

• Un objet : un téléphone pour faire la curieuse.

• Le héros d’un livre : Miss Peregrine

• Une devise ? « Pensez, croyez, rêvez et osez », de Walt Disney

∴ JE TE LAISSE LA PAROLE

Merci beaucoup de m’avoir proposé cette interview. Je n’ai pas l’habitude de ça, mais ça m’a fait plaisir de répondre aux questions.

∴ TES ROMANS

Vos romans - interview Emilia Adams.png

Cliquez sur la photo ci-dessus pour vous rendre sur le site d’achat

∴ OU TE CONTACTER/TE SUIVRE

• Facebook ⇒ Emilia Adams

• Instagram ⇒ emilia__adams

Je tiens à te remercier, Emilia, pour le temps que tu m’as accordé.

Chers lecteurs, je vous invite à suivre l’actualité d’Emilia Adams, sur ses réseaux sociaux et n’hésitez pas à laisser votre avis après lecture de son roman, sur les sites d’achats et de lecture, ça prend 5 minutes de votre temps et ça aide beaucoup les auteurs :* 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s